21 novembre 2020

 Miss Islande 

de Audur Ava Olafsdottir

*****


  
Le hasard a voulu que je lise à peu de temps d'écart, deux romans ayant beaucoup de points en commun. Il s'agit de celui-ci et de "Souvenirs de l'avenir" de Siri Hustvedt. A partir de là, il est intéressant d'établir les parallèles. C'est un chemin comme un autre pour parler d'un livre.
  
   Les deux romans racontent ce qui est arrivé à une jeune-femme ayant juste passé vingt ans et qui a quitté une famille aimante mais trop rurale pour gagner la grande ville (ici Reykjavík) où elle aurait plus de chances de réaliser son rêve de devenir écrivain. Dans le cas de S. Hustvedt, le récit est autobiographie, dans celui d'Audur Ava Olafsdottir, on peut penser que certaines choses le sont, mais c'est plus nettement un roman. Bien que sur des continents différents, les deux récits sont situés à peu près à la même époque.
  
   Arrivées en ville, les jeunes femmes doivent trouver à se loger et un emploi pour subvenir à leurs besoins, tout en se ménageant le temps nécessaire à l'écriture. Toutes deux se trouvent tout de suite confrontées à un monde d'hommes qui ne voit que leur jeunesse et leur beauté et fait peu de cas de leurs aspirations littéraires, voire intellectuelles. Les hommes vont tout de suite jusqu'au harcèlement voire l'agression frontale. Dans les deux romans, les jeunes femmes ne s'attendaient pas à se heurter à une barrière aussi sournoise et hermétique. Elles luttent et s'acharnent à poursuivre leur rêve quoi qu'il leur en coute jusqu'à la réussite ou l'échec.
  
   Dans "Miss Islande", par l'intermédiaire des deux amis de Hekla (l'héroIne), l'auteur élargit son propos à deux autres problématiques : avec son amiE Isey, elle montre la vie des femmes qui elles ne luttent pas pour sortir de leur condition... et elle est désespérante ; et avec son amI Jon John, elle montre celle des homosexuels, et elle ne l'est pas moins. Dans ce monde très rude qu'est l'Islande du milieu du 20ème siècle, la littérature et particulièrement la poésie, a beau y être tenue en étonnamment haute estime, le machisme exercé sans plus de complexes que de nuances par des hommes ayant eux-mêmes des vies difficiles, fait le malheur de tous.
  
   Rien n'étant possible en Islande, Hekla et Jon John parviendront à partir à l'étranger et leur très belle amitié les aidera à affronter tous les combats, mais pas forcément à les gagner. Comme nous voyons tout ce que fait Hekla, mais jamais ce qu'elle pense, elle nous étonne parfois et la fin vous surprendra.
  
   Pour reprendre ma comparaison entre les deux livres, les deux premiers romans de deux écrivaines, connaitront le même destin, que je ne peux révéler sur ce site qui ne divulgue pas les chutes... A la différence de "Souvenirs de l'avenir", et faute d'indication précise de l'auteur, on peut l’interpréter ici de différentes façons. Je ne cacherai pas que mon interprétation personnelle est la plus pessimiste.
  
   J'ai adoré ce roman.

978-2843048692 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Commentaire: